L’Histoire d’un Budget Narratif

En 2011, peu de temps après avoir commencé à L’Église Méthodiste Libre de Westport, en Ontario, le pasteur Paul Millar a découvert que l’église souhaitait tendre la main à sa communauté, mais qu’elle ne savait pas exactement comment s’y prendre.  L’église n’avait pas non plus de déclaration de vision. Paul et le conseil ont commencé à passer beaucoup de temps à formuler une declaration de vision qui était vrai d’eux et ce qu’ils voulaient faire.

 

Deux ans plus tard, l’EML de Westport se trouvait dans une situation financière difficile.  Au lieu de commencer une série de sermons sur la dîme, Paul a demandé à la congrégation de se concentrer et de célébrer les choses qu’ils faisaient qui ressemblaient à Jésus.  Par exemple, l’église s’est connectée avec leur école publique primaire locale, et à la fin de l’année scolaire, ils ont célébré le fait qu’ils aient acheté 3200 cartons de lait et des centaines de repas chauds.  Comme Paul l’a dit : “Même en pensant que c’était une année difficile sur le plan financier, nous avons pu célébrer ce que nous avons fait ensemble.”

Cette expérience a aidé L’EML de Westport à réaliser sa vision.  Ils ont voulu être “un lieu accueillant et inspirant où les disciples du Christ sont renouvelés et équipés pour faire une différence dans leurs communautés”

Au fur et à mesure que les dons commençaient à augmenter, l’église a invité Sandy Crozier, Directrice du Développement de l’Intendance de l’EMLC, à contribuer à la rédaction d’un budget narratif.  “Nous voulions raconter l’histoire de la façon dont nous dépensons l’argent, et un budget narratif est la meilleure façon de le faire. Nous avons utilisé notre déclaration de vision pour aider à déterminer combien d’argent allait où.”

Le budget narratif de l’EML de Westport est illustré ci-dessous, et l’histoire qu’il raconte en est une histoire d’investissement dans la collectivité.  L’église a toujours un tableau budgétaire avec beaucoup de détails, mais c’est le budget narratif et l’histoire qu’il raconte qui a inspiré la congrégation.

 

Es dons ont augmenté de façon significative depuis l’utilisation du budget narratif, mais Paul partage cela avec précaution.  “C’est un outil qui nous a aidés à nous réaliser dans une période difficile. Il n’était pas logique de continuer à nourrir les enfants dans notre communauté quand nous luttions financièrement, mais c’est Jésus, et raconter notre histoire financière de cette façon nous a aidés à comprendre les choses.  Maintenant que nous sommes dans une place plus forte, nous nous demandons ce que cela signifie d’être fidèle. Nous voulons être fidèles à notre mouvement de l’Évangile, et nous pousser et nous étirer.”

Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon de créer un budget narratif, consultez  Site Internet de l’EMLC ou si vous souhaitez organiser un séminaire sur le budget narratif de 90 minutes à votre église, veuillez communiquer avec: Sandy Crozier, Directrice du Développement de l’Intendance, Église Méthodiste Libre du Canada à [email protected].

Par Alison McKinnon

Écrivain de l’EMLC

* note Westport donne plus de 10% de son budget de fonctionnement au Core, mais il totalise 8% du budget global.

ajax-loader