les notes de Cliff – 3 septembre 2020

Votre appel missionnaire dans un nouveau pays

Si en décembre de l’année dernière, Dieu vous avait demandé très clairement de quitter le Canada, pour «aller» dans un nouveau pays, auriez-vous été prêt à partir? Ce nouveau pays a eu des efforts missionnaires dans le passé et, par conséquent, il y a un petit pourcentage de chrétiens. Cependant, la majorité de ceux qui se disent chrétiens sont syncrétistes, où les croyances traditionnelles et les vérités bibliques se marient ensemble et forment une version moindre de l’éthique du Royaume de Jésus. Ce nouveau pays n’autorise pas les grands rassemblements et il est illégal de visiter des personnes en dehors des classes sociales établies. De plus, ils ne permettent pas aux gens de chanter en public et se couvrir le visage devient une règle obligatoire. Le rituel de salutation est inhabituel et il consiste à faire un signe de tête amical. Par exemple se serrer les mains et se donner les câlins sont socialement inacceptables. Tousser en public est considéré comme impolie. Le tribalisme est une chose très réelle, avec des troubles, des injustices et un manque de confiance entre les tribus.

Comment commenceriez-vous un ministère dans ce nouveau pays? Vous ne commenceriez certainement pas par vous battre pour votre droit de vous rassembler, de chanter, de vous donner des câlins ou de ne pas vous couvrir le visage. Vous voudriez, en tant que missionnaire, travailler dans ces paramètres sociaux pour offrir l’Évangile. Vous prieriez pour des initiatives innovatrices et culturellement pertinentes pour aider à apporter la réconciliation, la paix, le Christ! Bienvenue dans le nouveau pays!

Comme vous le savez, le conseil d’administration a élaboré les principes directeurs de notre Movement Méthodiste Libre au Canada. Ce sont 6 déclarations qui reflètent notre culture et notre mission méthodistes libres.

Libre de suivre Dieu: Nous sommes tous libres de cheminer avec Dieu, comme révélé par Jésus, qui nous invite et nous donne les moyens de le rejoindre dans sa mission de se réconcilier avec tout le monde et toutes choses.

Libre de faire l’expérience de la communauté: Nous sommes tous libres d’entretenir des relations gracieuses et authentiques les uns avec les autres en tant que famille de Dieu, tout en pratiquant les voies de Jésus.

Libre d’espérer: Nous sommes tous libres d’expérimenter l’amour profond et la paix de Dieu, de vivre sans crainte ni culpabilité, et d’accepter la grâce de Jésus qui pardonne, guérit, rétablit et transforme.

Libre de collaborer: Nous sommes tous libres de travailler, de prier, d’apprendre et de collaborer avec des personnes, des églises et des organisations qui sont en harmonie avec notre vision de voir une église en bonne santé à la portée de tout le monde au Canada et ailleurs.

Libre d’être courageux: Nous sommes tous libres de suivre l’apprentissage de l’Esprit de Dieu, d’innover et d’explorer de nouveaux territoires pour le ministère d’une manière qui a du sens pour notre contexte local et notre mission.

Libre de rechercher la justice: Nous sommes tous libres de contester l’injustice raciale et économique, de défendre l’égalité entre les hommes et les femmes et de défendre la dignité intrinsèque et la valeur de toutes les personnes, en vivant l’héritage de notre mouvement.

Ces principes directeurs sont supposés nous refléter! Je vous mets au défi de personnellement prendre le temps de vous demander comment vous vivez dans chacun de ces domaines. Par exemple,

  • Dans quelle mesure suis-je engagé envers tous ceux qui entendent parler de Jésus? Où est-ce que cela est évident dans ma vie?
  • Dans quelle mesure suis-je engagé à développer une famille d’église authentique, même dans une saison où nous ne pouvons pas nous rencontrer en personne? Suis-je en train de préparer quelqu’un à devenir un disciple de Jésus? Suis-je réellement un disciple de Jésus?
  • Est-ce que je montre de l’espoir pendant la saison de la COVID-19 et tous ceux qui m’entourent pourraient-ils m’appeler une personne de l’espoir? Comment est-ce que je développe une vie de prière puissante?
  • Suis-je, selon les mots de John Wesley, une personne de l’«esprit catholique»?
  • Suis-je assez courageux pour essayer des idées extraordinaires d’une mission en période de la pandémie?
  • En ce qui concerne le dernier principe directeur, je ne veux pas essayer de le résumer simplement – je vous permettrai plutôt de l’entendre encore et ensuite poser la question: «Est-ce que c’est vrai pour moi Seigneur»? Libre de rechercher la justice: nous sommes tous libres de contester l’injustice raciale et économique, de défendre l’égalité entre les hommes et les femmes, et de défendre la dignité intrinsèque et la valeur de tous, en vivant l’héritage de notre mouvement.

Maintenant, le même exercice, mais cette fois-ci avec votre petit groupe et les dirigeants de l’église.

Si l’Église Méthodiste Libre au Canada vit vraiment selon ces 6 principes directeurs, le nouveau pays fera l’expérience de Jésus.

ajax-loader