Rien ne vaut une bonne histoire

Récemment, j’ai eu l’occasion de participer à un service de baptême. J’adore ces types de services. Ils sont probablement mes préférés. L’une des meilleures parties est d’entendre les récits de ce que Dieu a fait dans la vie des gens. Ce que j’ai entendu ce jour-là était émouvant, inspirant et très réel. C’était génial, et ça m’a rappelé combien j’aime une bonne histoire.

Les histoires sont des moyens importants de communiquer, d’enseigner, de donner des exemples et de motiver. Rien ne vaut une bonne histoire. Nous devons tous être doués pour partager des histoires. Permettez-moi de vous proposer quelques types d’histoires que nous devrions raconter.

 

L’Histoire de Jésus

Vous savez, celle de la bible. Dire aux gens qui est Jésus, ce qu’Il a fait et pourquoi c’est important. Je sais qu’il y a beaucoup de présentations d’évangiles pré-emballés qui ne sont pas de nature personnelle », et elles ont peut-être leur place, mais la vraie question est la suivante: pouvez-vous raconter cette histoire d’une façon qui vous convient et qui soit compréhensible pour les gens qui ne la connaissent pas? Nous devons devenir bons à cela. Nous devons demander et évaluer comment nous outillons les gens pour partager cette histoire plus importante.

 

Comment l’histoire de Jésus influence mon histoire.  Mon témoignage. La partie où je partage la différence qu’a fait dans ma vie d’être un disciple du Christ. La partie où je parle de ce que Dieu est en train de faire en ce moment dans mon histoire. Encore une fois, en tant qu’Églises, nous devons demander et évaluer comment nous outillons les gens pour qu’ils se sentent à l’aise pour le faire. En tant qu’individus, nous devons nous demander si nous avons ces histoires (nouvelles – pas « les histoires lorsque j’étais enfant sur les genoux de ma grand-mère. Dieu est toujours actif après tout.) et où Dieu pourrait nous demander de les partager.

Ce que Dieu raconte.

Nous devons toujours chercher des façons appropriées de partager ce genre d’histoires. Notez que j’ai dit approprié, parce que toutes les histoires ne sont pas bonnes à partager partout. Nous devons être prudents avec les histoires. ells sont personnelles et précieuses, mais nous devons les partager là où nous le pouvons. Quelques exemples :

Dans les rassemblements d’adoration, nous pouvons partager les réponses à la prière.

En petits groupes, nous pouvons partager des histoires d’opportunités où nous avons dû partager Dieu et son amour avec les gens autour de nous qui ne sont pas encore des disciples du Christ, et nous pouvons ensuite prier ensemble pour plus d’opportunités.

Dans les réunions de leadership, nous pouvons parler des signes que nous voyons des gens qui s’enfoncent dans leurs relations avec Dieu – des gens qui ont communié pour la première fois ou des gens qui se présentent davantage et qui posent de bonnes questions. Ce n’est pas une liste exhaustive alors essayons d’élargir cette liste et de raconter d’autres histoires.

 

Les histoires de vies ont changé

Nous devons vraiment chercher des moyens d’aider les gens à raconter leurs histoires quand ils deviennent des disciples du Christ. Les services de baptême sont une grande chance de le faire, mais ils ne sont pas la seule chance. Le fait est que ce sont quelques-unes des meilleures histoires et que nous devons les partager autant que possible. Si tout le ciel s’arrête et célèbre quand une vie et une éternité sont changées, le moins que nous puissions faire est de ralentir et de partager l’histoire.

Il y a beaucoup de bonnes histoires là-bas. Ne vous arrêtez pas à celles que j’ai énumérées ci-dessus. C’était simplement pour commencer. Cherchez des façons de raconter votre histoire et celle de Jésus. Créez des façons de raconter ce que Dieu est en train de faire parmi nous. Ralentissez et écoutez les histoires des autres pour que vous puissiez louer avec eux ou les diriger vers le Dieu qu’ils ont besoin de trouver.

Et si vous avez une bonne histoire à raconter, vous savez comment me joindre. J’aimerais beaucoup l’entendre.

 

 

Marc McAlister

Directeur du Développement Leadership, L’Église Méthodiste Libre du Canada

ajax-loader