La Table

Rachel et Logan Runnalls vivent à Caronport, en Saskatchewan, où se trouve le Collège et Séminaire de Briercrest et à une courte distance en voiture de la ville de Moose Jaw. Ils ont un groupe d’amis proches et actifs de quelque 30 familles qui vont et viennent chez l’autre pour les repas, les célébrations, les clubs de lecture et les concerts. Au cours de la dernière décennie, Rachel et Logan ont vu la moitié de leur groupe d’amis quitter l’église. « Nous nous sommes rendu compte que le seul moment où ces amis se réunissaient avec d’autres chrétiens était lorsqu’ils étaient chez nous ou dans notre cour.»

 

 

 

 

 

 

Les Runnalls voulaient donner un espace aux pratiques chrétiennes intentionnelles pour leurs amis « faits » et insister sur ce qui se passait déjà dans leur groupe d’amis en termes de liens et d’hospitalité. Ils se sont associés à un autre couple pour former un rassemblement appelé La Table. Ils se rencontrent toutes les deux semaines pour partager un repas de partage, la communion, une histoire des évangiles, et des chansons pour enfants sur Jésus. Dans la façon typique de Dieu, La Table ne s’est pas avérée être la chose que les Runnalls pensaient qu’elle serait. «La vérité, c’est qu’aucun de nos amis n’a l’impression d’avoir besoin de quelque chose comme la Table. Certains cherchent un lien plus profond, un à un et non pas en groupe, et d’autres se sont retirés de notre amitié comme ils quittent la foi que nous avions l’habitude de partager.»

Au lieu de cela, La Table a établi des liens avec des familles avec de nombreux enfants qui trouvent difficile le format de service du dimanche, et de jeunes adultes qui ont faim d’un rassemblement familial qui répond à leurs questions et à leurs difficultés de vie. Un rassemblement hebdomadaire de jeunes adultes, surnommé les « renégats laineux », a émergé et laisse la place à une vingtaine de personnes pour poser leurs questions difficiles sur Dieu et la Bible, prier et se soutenir mutuellement dans leurs luttes de vie, et être encadrés à mesure qu’ils atteignent l’âge adulte.

Les Runalls sont aux prises avec une certaine tristesse parce que bon nombre des amis auxquels ils tiennent et qu’ils ont à l’esprit n’ont pas été intéressés à les rejoindre autour de La Table. «Mais il se passe quelque chose, même si ce n’est pas ce que nous avions anticipé, et nous sommes impatients de comprendre comment coopérer avec Dieu dans l’œuvre qu’Il accomplit.

Ce qui suit est une mise à jour de l’une des « histoires de Dieu » en cours du ministère de La Table que Rachel a partagé lors de la réunion régionale du Saskatchewan en mai dernier.

Ce printemps Dieu nous a permis d’acheter notre propre maison, une remorque à Caronport. Il y a de l’espace pour accueillir plus de 20 personnes, ainsi qu’une chambre à coucher et une salle de bains supplémentaires, sans oublier un jardin et une cave à légumes. Alors que Dieu ouvrait la porte de cette maison, un de mes jeunes est revenu dans notre vie.

 

 

 

 

 

 

 

Dyllan est aux prises avec une grave dépendance à la drogue depuis deux ans. Quand il a touché le fond, il a tendu la main vers nous, nous a demandé de l’amener à l’église, et nous rencontrer pour le ministère de prière après. Il était clean depuis trois jours, mince comme un rail, tremblant, transpirant – il avait l’air brisé. C’est un enfant qui essaie de se débrouiller tout seul depuis qu’il a 15 ans – en famille d’accueil, dans des refuges, dans des centres de traitement ou tout simplement en couchant et en vivant dans la rue. Il aura 22 ans mardi. Une paire de jeunes adultes connectés à La Table a pris l’initiative de le récupérer chaque semaine pour l’église de rassemblement à Caronport, et le repas de table toutes les deux semaines. Ces relations chrétiennes étaient un mince fil d’espoir pour Dyllan.

En janvier, il s’est inscrit à un programme de désintoxication de deux semaines et il est sorti avec une clarté mentale qu’il n’avait pas eu depuis des années. Il s’est inscrit au programme de traitement de suivi de 28 jours, mais il était à six semaines d’ici, et il campait sur le canapé de sa mère à Moose Jaw, avec des «amis» plus que disposés à lui fournir des substances juste de l’autre côté de sa porte.

Logan et moi avons pris possession de notre nouvelle maison une semaine et demie après le retour de Dyllan de désintoxication. Nous avons passé un contrat avec lui et nous lui avons dit: « Venez nous aider à déménager, et nous vous donnerons un endroit où rester pendant que vous vous purifiez et que vous refaites votre vie. » C’était il y a 10 semaines. Dyllan a terminé avec succès le très strict programme de traitement de 28 jours et est retourné à notre maison. Il prend du poids, il sourit tout le temps – il emmène les enfants jouer au football avec eux, il travaille dans la cuisine avec moi 12 heures par semaine – nous préparons de grands repas non seulement pour notre famille, mais aussi pour une famille d’accueil qui vit au bout de la rue. (Depuis le Rassemblement Régional, Dyllan a obtenu un emploi à temps plein pour s’occuper d’hommes handicapés à domicile. Il fait la navette entre Moose Jaw et sa maison avec les Runnalls à Caronport.)

 

 

 

 

 

 

Au moment de son arrivée, j’ (Rachel) ai dit : «Écoutez, la présence à l’église n’est pas une exigence de votre séjour ici. Vous voulez être clean et être quelqu’un qui redonne à votre communauté – nous voulons vous aider à réussir. Vous n’avez pas besoin de partager nos croyances pour être avec nous.» Et Dyllan m’a regardé comme si j’étais folle: « Je vais à l’église pour moi, parce que j’ai besoin de ce temps. » En fait, il se rend deux fois à l’église – une messe le dimanche matin et La Table les dimanches soirs où nous nous rassemblons. Un petit groupe de jeunes adultes s’est formé autour de lui et se réunissent dans notre maison chaque semaine pour l’étude de la Bible et la prière. Il y a une pause cigarette à mi-chemin de notre discussion, et le langage devient un peu salé, mais Dyllan comprend: la communauté chrétienne est la vie, et l’hospitalité de la Table était la porte ouverte pour lui pour entrer dans cette vie, aussi désordonné qu’il était et qu’il l’est encore.

Demandes de Prière:

Prions pour que Dieu continue à fournir les ressources personnelles et financières pour le ministère de La Table. Nous sommes tous volontaires, servant le surplus de ce que Dieu a fait pour nous. Entre nous et le couple que nous accueillons à la Table, nous jonglons avec cinq emplois, quatre enfants, trois conseils d’administration – et nos amis attendent leur troisième enfant à l’automne. La vie ensemble est riche – mais elle est aussi pleine.

Priez pour la faveur d’autres croyants qui n’ont peut-être jamais vu quelque chose comme ce que nous faisons. Priez pour la faveur des non-croyants dans notre quartier et pour ceux qui ont besoin d’espoir et de guérison pour trouver leur chemin vers la table.

ajax-loader