Questions à se débattre avec

L’autre jour, je parlais avec certains dirigeants concernant le matériel de base sur comment faire des disciples, et l’un d’eux m’a surpris. Ils ont dit : « Vous parlez comme si nous allions être en mesure de faire tout ce que nous avions l’habitude de faire avant la pandémie. » Ils n’étaient pas méchants dans leur raisonnement. Ils faisaient juste remarquer quelque chose. Ils ont mentionné que je semblais être un peu plus optimiste qu’eux au sujet de la fin de la pandémie et ce que nous serons capables de faire ou de ne pas faire.

Je ne veux pas entrer dans un débat sur une pandémie spécifique, mais je pense que mon ami a soulevé un bon point. Je ne crois pas que nous puissions simplement revenir à ce que nous avions l’habitude de faire quand il s’agissait du travail de l’église ou de faire des disciples. Je ne pense pas non plus que nous devrions revenir à ce que nous faisions avant, même si nous en sommes capables. Quoi qu’il en soit, tout cela rentre en ligne de compte et de toute façon, nous allons devoir prendre des décisions très importantes en tant qu’églises locales, ce qui signifie nous tous, étant donné que nous formons tous une seule église.

  1. Comment rester unis ? Cela a été une saison difficile. À part la pandémie, il y a eu d’autres problèmes qui ont servi d’exemples pour nous montrer tous là où nous ne sommes pas d’accord les uns avec les autres, et cela ne s’est pas toujours bien passé. Certaines des façons dont nous nous sommes parlés les uns avec les autres ou au sujet des uns aux autres n’ont pas été pleines de grâce ou de vérité. Les Écritures nous disent qu’un monde qui nous observe devrait être capable de savoir que nous sommes des disciples de Jésus par la façon dont nous nous aimons les uns les autres, et dans certains cas, je ne suis pas sûr qu’ils puissent dire ou désirer avoir une partie de l’amour que nous avons montré les uns aux autres. Alors, comment allons-nous travailler pour rester unis en tant que famille de Dieu ? Comment allons-nous reconstruire des relations fracturées ? Nous devrons trouver le moyen de résoudre ce problème.
  2. Comment prendre soin les uns des autres ? Il faudra un certain temps avant que tout le monde se sente suffisamment à l’aise d’être ensemble. Comment allons-nous nous assurer que ces gens savent que nous les aimons toujours et qu’ils font toujours partie de notre communauté. Il y a des gens qu’on a perdus pendant cette saison. Comment allons-nous les accompagner de manière réelle et tangible ? Comment allons-nous continuer à communiquer avec des personnes que nous n’avons pas vues depuis un certain temps ? Comment allons-nous soutenir les gens qui sont seuls et en difficulté ? Comment allons-nous maintenir ou améliorer le niveau des soins de gens, de connexion et de soutien que nous leur avons fournis pendant la pandémie ?
  3. Comment connecter et inclure les gens ? Ceci est similaire à ce qui est ci-dessus, mais pas exactement le même. Cela a plus à voir avec la « programmation » et le suivi. Nous aurons probablement besoin de fournir une sorte d’hybride en personne ou d’expérience en ligne pour nos services, nos petits groupes et nos réunions. Comment allons-nous faire le suivi avec les gens ? Comment allons-nous accueillir les gens pour la première fois et leur donner une chance de se connecter ? Comment notre site Web doit-il changer pour refléter une nouvelle voie à suivre, car depuis un certain temps, votre site Web a servi de porte d’entrée à votre église pour la plupart des gens. Nous devrons trouver l’équilibre nécessaire pour les célébrations dominicales, la prière, les jeunes, les aînés, etc.
  4. Comment fraterniser ? Nous sommes appelés à vivre ensemble. C’est là que je me suis fait prendre. Je n’arrêtais pas de parler d’ouvrir nos maisons et de partager nos vies les uns avec les autres, et la plupart de ce que nous avons entendu ces derniers temps nous dit que ce n’est pas une bonne idée. Alors, à quoi ressemble une vraie fraternité biblique ? Comment la pratiquons-nous de la bonne manière ? Nous allons devoir bien la comprendre car cela fait partie de la vie à laquelle nous sommes appelés.
  5. Comment s’engager ou se réengager avec nos voisins/notre communauté ? Il s’agit d’un problème d’entreprise car une partie de ce que vous faisiez dans votre communauté n’est peut-être plus nécessaire ou possible, mais que faut-il faire ? Qu’est-ce qui est possible ? Comment pouvez-vous en tant que corps de Christ aimer et servir votre communauté pour l’amour de Jésus ? Ceci est aussi un problème individuel. Comment chacun de nous va-t-il garder ou reconstruire des liens avec des voisins, des collègues, des amis, des camarades de classe, etc., alors que nous nous sommes engagés dans une affaire de notre Père céleste de faire des disciples ? Comment allons-nous partager notre vie avec les gens afin qu’ils puissent faire l’expérience de l’amour de Jésus et être attirés vers lui ?

Je sais que tout ce que j’ai fait c’est de vous poser beaucoup de questions qu’il faut vous débattre avec. J’espère que vous ferez cela ensemble et aussi individuellement, car ce sont des questions importantes que nous devons résoudre dans ce prochain chapitre de la vie de l’Église. Alors parlez, priez, rêvez, luttez et planifiez ensemble. Le travail que Dieu nous a confié n’a pas cessé. Nous allons trouver les moyens de le faire pour le bien de son royaume.

 

Marc McAlister
Directeur du Développement du Leadership et de la santé des Églises

 

 

 

ajax-loader